ZOROASTRE, PHILOSOPHE INTEMPOREL

Article traitant de la raison de l’auteur de choisir le prénom Zoroastre pour le professeur humaniste assassiné en début de roman.

Professeur Zoroastre assassiné sur une table d’opérations dans Le Voyage de Mona

1 – La philosophie de Zoroastre :

Les Iraniens d’aujourd’hui ignorent les fondements et l’enseignement de Zoroastre, au même titre que les juifs et les chrétiens. Leur seule référence à personnage reste l’ouvrage de l’éminent philosophe allemand, Nietzsche : Ainsi parlait Zarathoustra.

Le sujet principal qui y est abordé étant le concept de la morale (que rejette l’éminent philosophe allemand), nous n’y trouvons pas vraiment d’informations sur les enseignements de Zarathoustra.

Tous les écrits disponibles de Zarathoustra desservent son but initial  : nous enseigner une philosophie tellement moderne et efficiente que même 4000 ans plus tard, elle est encore en avance sur nos mœurs actuels!

Les enseignements de Zarathoustra, vieux de 4000 ans, que suivaient les ancêtres des Iraniens, ont constitué, durant des siècles, les fondements de leur culture. Grâce à ses adages, la société de l’époque fonctionnait harmonieusement et sur des bases justes, que nous avons tant de mal à atteindre aujourd’hui !

Mais voyons tout ça plus en détails…

2 – Le premier monothéisme du monde relaté par l’histoire était-il une philosophie ou une religion ?

Une simple recherche à travers la doctrine de Zoroastre permet de constater que ce penseur ne s’est jamais présenté comme un intermédiaire entre Dieu et les êtres humains. Il n’a jamais prétendu être un prophète.

Zoroastre n’a jamais établi de lois ni de rituels détaillés pour ses adeptes, il leur a seulement fourni des directives générales et laïques, leur laissant le soin de distinguer, par leur intelligence, la bonne action et de découvrir eux-mêmes par la logique et leur intuition l’existence du Créateur du Grand Tout.

Par conséquent, si on considère un prophète comme adjoint de Dieu, Zoroastre n’en a pas été un, et sa doctrine ne peut être considérée comme une religion.

En revanche, il a été un penseur qui, par son intelligence et la méditation, a découvert l’existence de Dieu, sans pour autant prétendre être son porte-parole ni rien imposer à personne.

3 – Les fondements de la philosophie de Zoroastre :

Zoroastre a fondé sa philosophie sur la bonne pensée, la bonne parole et la bonne action.

Il s’était rendu compte que  toute l’évolution du monde était basée sur l’action et la réaction et que la réponse à toute attitude charitable était la bonne action. Par conséquent dans la société, si les gens s’adonnent à la bonté, ils ne récolteront que la bonté et s’ils se livrent à la méchanceté, ils seront envahis par le mal.

Zoroastre croyait en un créateur désintéressé et bienveillant. Il n’a jamais adoré un Dieu qui aurait instauré sur terre son appareil de commerce, échangeant des parcelles du paradis avec ses créatures.

Le fabuleux architecte du Grand Tout n’est pas un marchand et n’a nul besoin de notre adoration et de rituels ésotériques ni de sacrifices pour nous apporter le salut. Il souhaite simplement nous voir vivre heureux et nous élever vers l’Éveil et l’Harmonie. C’est, comme vous pouvez le comprendre intuitivement, pour lui, le plus beau des cadeaux que nous puissions faire, autant à lui qu’à nous-même.

Lieux de culte, centres commerciaux

Le Créateur ne souhaite que notre bonheur. Que les humains puissent profiter d’une existence agréable remplie de bonté. C’est pourquoi la doctrine de Zoroastre est fondée sur la bonne pensée, la bonne parole et la bonne action, car c’est une recette de réussite universelle.

Dans cette philosophie, toute personne s’investissant dans la bonne pensée va logiquement choisir librement la juste voie : la recherche de la culture et la stimulation de son intelligence. Ce travail constitue la partie la plus importante de la bonne pensée.

Par conséquent, les adeptes de cette doctrine sont encouragés à acquérir les sciences et la culture de leur époque. Ainsi, la philosophie de Zoroastre restera à jamais dynamique et à l’abri de toute tendance rétrograde.

4 – Fravahr :
Fravahr représente l’esprit de l’homme. Il comporte deux symboles : le bien et le mal. On les retrouve dans sa doctrine en tant que lutte. C’est à travers celle-ci que l’esprit humain pourra construire sa morale personnelle et trouver sa perfection. De nombreuses situations dans notre vie, nous confrontent à deux choix. Souvent, l’un peut nous apporter un bénéfice à court terme en transgressant la bonne pensée, l’autre peut nous frustrer, dans un premier temps, mais favoriser notre élévation vers la lumière.

Regardez en direction de cette lumière : plus les hommes s’efforcent de perfectionner leur esprit, plus celui-ci se trouvera à un niveau élevé dans ce monde et dans les prochaines vies. Le contraire est également vrai.

Ainsi, dans la doctrine de Zoroastre, chaque personne répond de ses actes en vertu de la nature de son Fravahr et du travail qu’il accomplit pour s’élever.

Mais chacun est libre de mener sa vie comme bon lui semble, en toute liberté !

Notre créateur ne menace les contrevenants d’aucune souffrance, ni enfer brûlant, ni punition, ni Géhenne infernale . Ces sévices sont inventés et prédits par les religions. Cessons de croire à leur commerce de la culpabilité. Il n’y a pas dans l’Univers motif à gâcher sa vie dans la peur.

La Terre est une expérience de vie organique pour notre âme. Elle est une école d’élévation, d’amour familial et fraternel. Il ne s’agit ici bas que d’élever notre esprit et si nous décidons de faire autre chose de notre vie, nous devrons peut être faire plus d’efforts dans la vie suivante pour nous élever, si l’envie nous en prend.

Il n’y a rien de grave dans le Grand Tout, uniquement le chant de l’amour qui unit tous les êtres.

5 – La pensée de Zoroastre :

Comme nous l’avons indiqué, le fondement de la philosophie de Zoroastre est constitué par la bonne pensée, la bonne parole et la bonne action et toute personne doit répondre de ses actes. Un point primordial est que la bonne pensée est directement liée à la recherche de l’érudition, à la culture et au savoir.

Par conOn pourra facilement comprendre la véritable nature de la philosophie de Zoroastre lorsque les linguistes et les chercheurs de la doctrine de Zoroastre purifieront ses liturgies et exploiteront les tablettes des époques de Cyrus et de Darius restées à l’abri.séquent, suivre cet enseignement nous impose de déclasser une parole quelconque de Zoroastre qui ne correspondrait pas à la science moderne. Cela constitue un autre aspect des points forts de la pensée de Zoroastre : l’adaptation à l’évolution des savoirs.

Comme le témoignent l’histoire et les spécialistes de ces principes, la plupart des idées de Zoroastre sur la morale personnelle et collective ainsi que les liens qui unissent les hommes , les femmes et toutes les créatures vivantes, restent encore aujourd’hui d’actualité, alors que la plupart des religions ne leur ont pas accordé d’importance :

  • L’égalité des hommes et des femmes. L’épanouissement des deux sans condition. Nous en sommes encore aujourd’hui aux balbutiements de la libération de la femme. Celle-ci est encore maltraitée dans de nombreuses sociétés. Quel recul en 4000 ans!
  • La préservation et sacralisation de l’eau, de la terre, de l’air, du feu et de toute forme de vie. Nous avons déclenché la 6ème extinction de masse par cupidité en moins d’un siècle!
  • L’esclavage et la soumission de l’être humain, sont complètement rejetés dans la doctrine de Zoroastre. Des enfants meurent au travail mortifère à chaque seconde dans le monde, pour nous permettre de posséder des joujoux technologiques !
  • La paresse, vivre au crochet d’autrui, vol du bien d’autrui sont fortement condamnés. Le commerce de l’assistanat arrive au point que les états du monde veulent distribuer un revenu universel à tous et détruire notre instinct de survie et notre motivation à faire des efforts.
  • L’idolâtrie, l’adoration de la pierre ou tout autre lieu construit, sont prohibées dans la pensée de Zoroastre. La maison de Dieu n’est pas celle construite par l’homme mais le cœur et l’esprit de ce dernier. Le culte est une méditation personnelle et intérieure, nul besoin de bâtiments orgueilleux et de rassemblements de masse.
  • La doctrine de Zoroastre n’admet également aucune oppression à l’égard des hommes, elle prêche même qu’il faudrait se soulever pour l’éliminer. Les peuples opprimés doivent désobéir aux despotes. Il n’y a pas de dictateur sans peuple servile qui lui obéit.
  • Les violences perpétrées sur les animaux sont considérées comme un crime. C’est le grand combat actuel sur la maltraitance des animaux sauvages par destruction de leur environnement et de ceux élevés cruellement et destinés à la consommation de masse qui peine à s’imposer!
  • Le mensonge est absolument proscrit par la pensée juste car il obscurcit la compréhension de la société et l’intention de ses semblables. Si le milieu politique est basé sur les apparences, le mensonge, la mystification, c’est de notre faute. Soyons exigeants, ils prolifèrent dans un luxe écœurant avec notre argent !

——————

6 – Le miracle :

Le miracle est une supercherie et le fondement de nombreuses sectes. Il est propagé par les marchands de religion en vue d’attirer les peuples vers leur commerce.

Attention aux commerçants de l’au delà

La propagation de l’idée du miracle à travers le temps est un facteur qui finit par ôter toute possibilité de réflexion aux adeptes de ces religions. Le lavage de cerveau que les victimes subissent par les marchands de religion fait qu’ils admettent, dans le domaine de leurs croyances religieuses, des pensées erronées, sans valeur et superstitieuses, qui n’ont aucun lien avec la connaissance et la culture.

Les seuls survivants des préceptes de Zoroastre, témoignent du fait qu’il ne s’est jamais prétendu être un prophète et que de ce fait il n’avait nul besoin de miracle pour tromper ses adeptes. Ceux qui ont étudié les Gathas et les écrits des historiens antiques, savent bien que le miracle n’a aucune place dans la doctrine de Zoroastre.

7 – Les Gathas :

Ce sont cinq hymnes, attribués à Zoroastre, qui constituent la première partie de l’Avesta et le cœur de la liturgie zoroastrienne.

Ces seuls écrits de Zoroastre ayant traversés le temps ne sont pas des incantations magiques. Ce sont des chants d’amour et de remerciement du don de la vie sur Terre mais en aucune manière des prières ésotériques que seuls quelques ‘érudits’ peuvent comprendre.

8 – Pourquoi la philosophie de Zoroastre a été peu à peu oubliée ?

Zoroastre était opposé au commerce avec Dieu et donc opposé aux religions dominantes car se pourvoir une place élevée dans la société ne l’intéressait pas. Il rejetait également le sacrifice des animaux qui constituait une source de revenus pour les dirigeants religieux.

Il n’a personnellement jamais toléré aucune place aux dirigeants des religions de se porter en intermédiaire entre Dieu et les hommes. Ils le lui ont bien rendu en le rejetant et en falsifiant sa mémoire.

La parole et la philosophie de Zoroastre, retransmises oralement pendant plusieurs siècles, ont été infiltrées par des pensées et des préceptes qui n’ont aucun lien avec les principes fondamentaux de son enseignement.

Il faut quand même souligner que certains adeptes de cette pensée ont cru bon de lui attribuer un miracle et de le nommer “ prophète ” afin de diminuer l’oppression des musulmans intégristes de cette époque et d’éviter la mort. Cette décision, emplie de bonnes intentions, lui a bien malheureusement porté préjudice.

En tous cas, dès la disparition de Zoroastre, les religieux de l’époque s’efforcèrent d’introduire de nouveaux des anciennes croyances dans sa doctrine, afin d’ouvrir le chemin à l’exploitation de leurs adeptes. Ils ont par conséquent intentionnellement dénaturé sa pensée.

8 – Pourquoi la doctrine de Zoroastre pourrait retrouver sa magnificence ?

Sans doute avec le développement de la science, de la culture et de l’intelligence, les êtres humains formuleront des questions qui dévoileront les supercheries des marchands de religion et révéleront l’importance de ses écrits au sens philosophique.

Il y a tout ce qu’il faut dans son enseignement pour construire une société juste, égalitaire, pérenne et respectueuse de toutes les formes de vie.

Les esprits intelligents demanderont :

  • Pourquoi les religieux dans les différentes religions prétendent être les seuls entremetteurs du paradis et avoir été mandatés par Dieu pour vendre des parts de celui-ci aux humains en échange d’une participation pécuniaire ?
  • Pourquoi les chefs de file d’une religion prétendent que ceux des autres religions sont des égarés destinés à l’enfer ?
  • Pourquoi, Dieu, créateur d’un univers si vaste que l’esprit humain est incapable de le délimiter, aurait-il eu besoin de représentant pour guider quelques milliers ou quelques millions d’êtres humains ?
  • Pourquoi aurions-nous besoins de guides, alors que la pensée, la recherche de l’accomplissement de soi, l’intuition nous mènent vers la connaissance et la lumière ?

Il est à souligner que dans les religions, toute question relative à la nature et aux fondements des préceptes est expressément prohibée, métamorphosant ainsi l’homme en un animal sans intelligence et sans capacité de réflexion.

9 – Conclusion :

Étant donné que, parallèlement au développement de la science et de la culture, de plus en plus nombreux seront ceux qui se libéreront des chaînes de croyances aveugles des religions. Les plus clairvoyants s’avanceront vers la philosophie de Zoroastre par le biais de la bonne pensée, la bonne parole et la bonne action.

A ce moment là, celle-ci retrouvera sa magnificence d’antan.

——————-

Il m’a semblé indispensable de promouvoir la plus ancienne et en même temps la plus moderne des philosophies créationnistes, basée sur des préceptes d’une société juste et bienveillante où le mensonge, le commerce, l’hypocrisie n’ont pas leur place.

Dans le Voyage de Mona, où l’humanité recherche sa voie au milieu des décombres d’une société en échec, cette philosophie est un bon tremplin pour qui souhaite devenir un être humain Éveillé capable de participer à la construction d’un monde meilleur…

——————-

Cet article est construit sur la base du texte du docteur Dr. Bahram Varza : La doctrine et le philosophie de Zoroastre. Ce point de vue éclairé est le seul, à ma connaissance, traitant de l’héritage de Zarathoustra en tant que philosophie.

Ma réflexion est un développement dont je revendique l’entière responsabilité. Je n’ai pas eu accès à certaines sources anciennes : les tablettes des époques de Cyrus et de Darius. Celles-ci confirmeraient l’aspect laïque de ses enseignements. Cependant, c’est la tradition orale qui a fait voyager l’enseignement philosophique de Zarathoustra jusqu’à nous.

Le but recherché de mon article est de documenter des aspects de mon roman Le Voyage de Mona, notamment son idéalisme et de souligner l’incroyable modernité des idées de société d’un personnage ayant vécu il y a 4000 ans et qui possédait les recettes de construction d’une société idéale.

Je ne critique en aucun cas la religion zoroastrienne qui est, à ma connaissance la mère du monothéisme et dont les préceptes suivent évidemment le merveilleux enseignement de Zoroastre. J’ai donc un immense respect pour cette religion qui a traversé les siècles sans disparaître.

Mon travail dans ce blog et au travers de mon roman porte sur l’élévation individuelle et la recherche de l’Éveil, ce qui n’est pas incompatible avec l’existence de Dieu, bien au contraire, une bonne éducation et une analyse personnelle sont, selon moi, les bases de la sociabilisation bienveillante et constructive nécessaire à une société saine et libre.

J’invite toute personne ayant des connaissances et références sur la question et souhaitant échanger, compléter ou corriger mes propos à me contacter à l’adresse suivante : zarajen@gmx.com

Retrouvez l’article original du docteur Dr. Bahram Varza à l’adresse suivante :

http://zoroaster.net/france.htm

Zarajen

Laisser un commentaire

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Fred Mach
Fred Mach
1 jour il y a

belle philosophie

1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x